NIÑO JOSELE

BIOGRAPHIE


 

 

Niño Josele, guitariste flamenco, né en 1974 sur les rives de la Méditerranée, est un guitariste descendant des guitaristes et chanteurs dont son père lui mis une guitare entre ses mains à seulement six ans.

 

Il a grandit avec de grands maîtres du flamenco parmi lesquels nous nommerons Paco de Lucia avec lequel il a fait six ans en tournée et Enrique Morente avec lequel il a effectué plusieurs enregistrements et tournées.

 

Sa carrière est marquée par l’influence du jazz, quand il a découvert le pianiste Bill Evans il a été introduit dans un apprentissage d’harmonies et de progressions, qui l’a conduit à jouer avec Chick Corea, Phil Woods, Marc Johnson et Joe Lovano.

 

Il a enregistré son premier album en 1995 avec « Calle ancha », l’enregistrement a été fait en France en seulement deux jours.

 

 

 
En 2003, il sort son deuxième album « Niño Josele », un album dont des artistes de différents styles musicaux y participent : Enrique Morente, Andrés Calamaro, Aziz Shamaoui …

 

La publication de « Paz » (2006) et « Española » (2009) est une immersion au jazz qui lui ouvre les portes vers de nouveaux horizons musicaux enrichissants pour le flamenco, il est accompagné d’une troupe de grands musiciens : Freddy Cole, Marc Johnson, Horacio El Negro Hernández, Joe Lovano, Tom Harrell, Jerry González, Javier Colina, Ralph Bowen, Alain Pérez, Piraña, Papo Vazquez, John Benítez … et une collaboration de luxe, Phil Woods, le légendaire musicien de jazz de 78 ans, compagnon et héritier de Charlie Parker.

 

 

En 2012, il a publié « El Mar de mi ventana », une oeuvre flamenco avec la collaboration de très bons amis : Paco de Lucía, Tomatito, Duquende, Carles Benavent et les frères Jose Enrique Morente, Estrella Morente et Solea Morente.
Incluant un chant populaire d’Andalousie en hommage à Chick Corea : « A mi compadre Antonio”, dans lequel a collaboré Tomatito.

Il a été nominé aux Latin Grammy en 2010 et 2012 pour ses albums « Española » et « El mar de mi ventana ».

Niño Josele et le designer Javier Mariscal ont créé le spot publicitaire du Champagne Méditerranéen de Codorníu.

 

Il a participé au mouvement « Playing for Change » avec l’union des musiciens du monde entier, pour une chanson sur la paix et l’égalité.

Tout au long de sa prolifique carrière, il a également enregistré la musique pour deux films :

En 2011, il a enregistré la bande originale du film « Black, Brown, White » du directeur Erwin Wagenhofer et en 2013 la musique pour le film « Pensé que iba a ver fiesta », réalisé par Victoria Galardi, en composant et jouant des thèmes inédits : « Vicky »,  » El grande »et « Amara ». Il a collaboré avec les musiciens Guillermo McGill et Javier Colina.

 

 
 
 
En 2013 Chick Corea a publié “Trilogy”, un CD dans lequel Josele joue deux titres live : « My foolish heart » et « Spain ».
 
 
 

En 2014, il enregistre deux projets en duo :

 

« Chano & Josele » (2014), en collaboration avec Chano Dominguez, avec une sélection d’oeuvres brésiliennes du maître Jobim, « Luiza », « Olha Maria » et « Rosa », de l’illustre Pixinguinha, de Michel Legrand les « Parapluies de Cherbourg » et « Two for the Road », un morceau d’Henry Mancini.

 

« Amar en paz » (2014) est l’union de la voix d’Estrella Morente et du guitariste de Niño Josele interprétant quelques joyaux de la musique brésilienne. Une déclaration d’amour pour la musique brésilienne, prouvant une fois encore que la musique n’a pas de frontières ou de nationalités.

 

Actuellement,, il présente « Nouveau projet  » en direct, dans lequel le flamenco et le jazz vont ensembles, interprétant des thèmes propres et de grands classiques.

Biografia 6